The Climate Projections by Frank Theys

Science / Performance (Avant-Première)

Langue anglais

“1,5 degré de plus ; 1,5 degré de trop”

Il s’agit probablement de l’une des plus grandes erreurs de communication de l’histoire de l’humanité. Une erreur qui a poussé des milliers de twittos à proclamer qu’en ce qui les concerne, cela ne les dérangerait pas qu’il fasse un peu plus chaud. Mais ce degré et demi dont on parle n’est bien entendu que la simple représentation d’un problème beaucoup plus complexe. Le réchauffement climatique entraîne des réactions en chaine dont on ne maîtrise pas toute la portée. Il s’agit de processus chimiques, géographiques, écologiques, démographiques et sociaux que personne ne peut prédire exactement. D’autant plus que cela n’est jamais arrivé par le passé. Pourtant, des chercheurs s’efforcent de dresser un constat plus précis. Le cinéaste et artiste audiovisuel Frank Theys convoque plusieurs experts autour d’une carte du monde et les invite à cartographier de manière brute les conséquences possibles de ce réchauffement.  
 
Experts participants à la performance:

  • François Gemenne
    Professeur de sciences politiques à SciencePo Paris et Grenoble, à l'Université Libre de Bruxelles et l'Université de Liège ; spécialiste de la géopolitique et des migrations dans le contexte du changement climatique.
  • Roger Housen
    Colonel de l'armée belge, travaillant depuis des années au sein de l'état-major de la Défense belge et de l'OTAN, y compris pour l'analyse des conflits liés au changement climatique. Au repos depuis cette année.
  • Sebastian Sterl 
    Physicien à la Vrije Universiteit Brussel, spécialisé en politique énergétique et climatique.
  • Inne Vanderkelen
    Géographe à la Vrije Universiteit Brussel, spécialisé dans la gestion de l'eau et le changement climatique.
  • Isabelle Vertriest
    Directeur programmes internationaux WWF-Belgium.