Une surprenante œuvre d’art célèbre les Lumières en arabe, à la VUB

Festival 2019

ACHETER UN TICKET

LE STREET ARTISTE DEMAONE RÉALISE UNE NOUVELLE PIÈCE DE 70M2 SUR LE CAMPUS DE LA VUB. 

La semaine dernière, Demaone – artiste urbain bruxellois aux racines marocaines – a investi le campus de la VUB à Ixelles à la demande du festival Human(art)istic.

De retour dans la capitale belge, ce membre du fameux crew de graffiti bruxellois CNN199 a fait ses preuves (et a laissé sa trace) dans plusieurs métropoles européennes, américaines et africaines. Tout comme la ville elle-même, Demaone flirt dans son travail avec la beauté et la rudesse, la tradition et la fugacité. 

Son calligraffiti – un puissant mélange de calligraphie arabe et de graffiti – constitue un extraordinaire antidote à la platitude et à la grisaille.

Tanwir

La nouvelle création de Demaone porte le titre de TANWIR, le mot arabe peut être lu sur le mur et signifie « Lumières ». L’artiste en offre ici une interprétation artistique et contemporaine au cœur de l’université, dans un lieu où le « Ose penser » de Kant est toujours d’actualité et où l’esprit des Lumières fait figure d’art de vivre. L’œuvre fait 10 mètres de long et 7 mètres de haut.

La rectrice, Caroline Pauwels:

« Au début de mon mandat en tant que rectrice, je me suis fait la réflexion que les trois mots qui composent le nom de la VUB – vrij, universiteit ou universitas, et Brussel (libre, université ou universitas, et Bruxelles) – légitiment complètement l’identité de la VUB. Liberté, libre examen et libre pensée. L’universitas se réfère au caractère universel de la pensée des Lumières comme un « chantier en cours ». C’est la raison pour laquelle il est si important de faire le lien entre l’université et la ville. Parce que je ne vois pas Bruxelles seulement comme un problème – comme on a parfois pu le penser – mais aussi comme une opportunité. »

ACHETER UN TICKET

Tanwir