A l’occasion du festival Human(art)istic 2018, le réalisateur Frank Theys présente une nouvelle œuvre avec deux chercheurs de la VUB

Festival 2018

Frank Theys est réalisateur de cinéma, metteur en scène, écrivain et artiste plasticien. Il a étudié la philosophie à la VUB et l’art plastique à Bruxelles, ville où il vit et travaille, ainsi qu’à Amsterdam. Ses films ont été récompensés par plusieurs prix internationaux et appartiennent, entre autres, aux collections du Museum of Modern Art (MOMA) de New York, au Stedelijk Museum voor Actuele Kunst (SMAK) de Gand, au Museum voor Hedendaagse Kunst (MuHKA) d’Anvers, au Museum for the Moving Image de New York et au Centre National de la Cinématographie de Paris.

Frank Theys présentera en avant-première sa nouvelle œuvre multimédia «The Climate Projections» à l’occasion du festival Human(art)istic 2018.

« 1,5 degré de plus ; 1,5 degré de trop »

Il s’agit probablement de l’une des plus grandes erreurs de communication de l’histoire de l’humanité. Une erreur qui a poussé des milliers de twittos à proclamer que cela ne les dérangerait pas qu’il fasse un peu plus chaud. Mais ce degré et demi dont on parle n’est bien entendu que la simple représentation d’un problème beaucoup plus complexe. Le réchauffement climatique entraîne les réactions en chaine de processus chimiques, géographiques, écologiques, démographiques et sociaux dont on ne maîtrise pas toute la portée – notamment parce que cela n’est jamais arrivé par le passé. Pourtant, des chercheurs s’efforcent de dresser un constat plus précis.

Frank Theys convoque plusieurs experts autour d’une carte du monde et les invite à cartographier de manière brute les conséquences possibles de ce réchauffement. Parmi ces experts, on trouve Sebastian Sterl (physicien à la Vrije Universiteit Brussel, spécialisé dans l’énergie et le changement climatique), Inne Vanderkelen (géographe à la Vrije Universiteit Brussel, spécialisée dans la gestion de l’eau et le changement climatique), Isabelle Vertriest (directrice des programmes internationaux du WWF-Belgique), Roger Housen (Colonel de l'armée belge, travaillant depuis des années au sein de l'état-major de la Défense belge et de l'OTAN, y compris pour l'analyse des conflits liés au changement climatique, au repos depuis cette année) et François Gemenne (Professeur de sciences politiques à Sciences Po Paris et Grenoble, à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université de Liège ; spécialiste de la géopolitique et des migrations dans le contexte du changement climatique).

☞ Assistez au Festival Human(art)istic, les 7 et 8 mars 2018 au Beursschouwburg

Le travail de Frank Theys se caractérise par une approche scientifique de réflexions existentielles. A la base, on le retrouvait surtout sur le terrain de l’art plastique, du théâtre et de l’audiovisuel. Depuis 1996, il propose exclusivement des installations vidéo, des créations interactives et des films. Son œuvre se concentre essentiellement sur un travail expérimental autour de la vidéo et une réflexion sur ce médium, mais la technologie et la science font aussi partie de ses sujets de prédilection.

Découvrez la bande-annonce de « Technocalyps », le documentaire dans lequel Frank Theys aborde la question du transhumanisme. Des experts et des scientifiques enquêtent sur l’utilisation possible des découvertes dans les domaines de la génétique, de la robotique, des nanotechnologies ou de l’intelligence artificielle dans le but d’améliorer les performances physiques et mentales humaines :